Témoignages

Un immeuble multifonctions chauffé par deux pompes à chaleur

Une construction très particulière a été érigée dans la commune de Torhout en Flandre occidentale. Le rez-de-chaussée du bâtiment est occupé par quatre cabinets médicaux, le premier étage par autant de studios pour personnes à mobilité réduite. Un appartement avec vue panoramique occupe tout le dernier niveau. Deux pompes à chaleur suffisent pour chauffer l’ensemble de l’immeuble. “Je suis fier de pouvoir parler d’un projet social qui soit à la fois écologique”, explique le généraliste L.C. “Le système de chauffage par le sol est alimenté par une pompe à chaleur air-eau. C’est un choix délibéré en raison de son aspect écologique et pour ne pas être tributaire du gaz naturel. Une pompe à chaleur améliore d’office le niveau E d’une habitation. Elle permet d’atteindre un rendement élevé avec peu d’énergie. Au lieu de prévoir une pompe à chaleur particulière pour chaque unité de logement et de travail, nous avons installé deux pompes à chaleur seulement. L’une a une puissance de 23 kW, l’autre de 14 kW. Cela suffit amplement pour chauffer l’ensemble du bâtiment.”

Torhout

Une pompe à chaleur pour le chauffage et l’eau chaude

Une pompe à chaleur air-eau a été installée dans la maison qu’Olivier Pagna a construite à Olne près de Liège. D’emblée, c’était un premier choix. “J’en suis 100% convaincu ! C’est un système renouvelable, plus dynamique et surtout très économique. Bref, c’est vraiment un système actuel. La pompe à chaleur présente un grand avantage. Elle permet d’installer un chauffage par le sol à une basse température, soit ± 30°C pour la température de départ. L’aspect financier n’est pas négligeable non plus, car il présente un rapport qualité-prix excellent et ce autant en ce qui concerne les frais d’installation que la facture d’énergie.” La pompe à chaleur installée chez Olivier a un rendement de 3,65kW pour un kW d’électricité. Toutes les pompes à chaleur sont équipées d’un compteur pour pouvoir calculer la consommation en toute transparence.

Olne, Liège

Nouvelle habitation d’architecte dont le chauffage par le sol est alimente par une pompe a chaleur a Brakel

“Cela fait près de dix ans que notre bureau travaille avec un système de pompe à chaleur qui englobe un réseau de captation et le chauffage par le sol. Mes clients confirment que la consommation réelle après 2 à 3 ans est nettement inférieure aux pronostics faits lors de la conception de l’installation. Depuis le début des années nonante, nous avons construit une vingtaine de maisons avec un chauffage par le sol et un système de pompe à chaleur dont les échos qui nous parviennent sont tous positifs. Il s’agit toujours d’habitations unifamiliales isolées dans la région et je rencontre encore certains clients de temps en temps. Ils sont très contents de leur maison et du chauffage. J’ai contrôlé les chiffres de ma propre maison, où nous n’habitons pas encore. Nous y travaillons beaucoup nous-mêmes et nous avons réalisé toute la finition intérieure pendant l’hiver. Comme la plupart des femmes, mon épouse aime bien avoir chaud, tandis que les hommes préfèrent mettre un gros pull. Pendant tout l’hiver, nous avons chauffé 280 mètres carrés au prix de 417 euros. Cela n’est vraiment pas beaucoup, car il s’agit d’un hiver sévère avec plusieurs jours de gel jusqu’à -1°C.”

Architecte Frank Pieters

Nouveaux appartements à Ramsel avec pompes à chaleur air-eau

La résidence Ter Wesemaele est une construction basse de 11 appartements à Ramsel, près d’Aarschot. Le client avait l’intention de construire des habitations à économie d’énergie. Le chauffage à l’aide de pompes à chaleur présente plus de possibilités d’aménagement que le chauffage par chaudière au gaz. Tout d’abord, il ne faut prévoir ni l’alimentation de gaz ni un local pour le compteur. Ensuite, la pompe à chaleur s’installe simplement dans le débarras qui ne doit pas être aménagé comme une chaufferie avec alimentation de gaz, ventilation, etc. L’unique contrainte architecturale est qu’il faut trouver un endroit pour les groupes extérieurs des pompes air-eau. L’immeuble ayant une toiture plate, le problème ne s’est pas vraiment posé. Les groupes extérieurs ont une puissance nominale de 7,5 kW. Même par -15°C, ils fournissent encore 7 kW, suffisamment donc pour passer l’hiver. Les groupes intérieurs sont parfaitement intégrés, avec un chauffe-eau de 200 litres. Leur volume est comparable à celui d’un congélateur armoire. Tous les raccordements peuvent s’effectuer par le haut et se ranger discrètement dans une niche. L’adaptation du projet aux pompes à chaleur ne fut guère difficile. Tous les appartements étaient déjà équipés d’un chauffage par le sol, complétés dans quelques cas par un chauffage mural. Le maître d’ouvrage a vendu ses appartements comme habitations basse énergie. Le niveau énergétique varie entre 30 et 35.

La résidence Ter Wesemaele

Une pompe à chaleur all-in-one avec système de ventilation D, combinée à des capteurs solaires

En 2013, Joachim Jacob démarrait son projet de construction, qu’il conçoit comme un projet à long terme. Il a donc choisi une habitation durable dont la surface occupe 210 m². Un système de chauffage bien pensé faisait partie du projet. “Depuis le début de la construction, je pensais en termes de durée. C’est pourquoi je préférais ne pas chauffer la maison au gaz, car je pense que l’électricité est l’énergie du futur. Une pompe à chaleur était donc un choix logique”, explique Joachim. “L’appareil de ventilation avec pompe à chaleur et chauffe-eau est un système compact. Il suffit de prévoir un seul espace dans la maison qui contient tous les équipements techniques. Le système se compose d’une pompe à chaleur air-eau et d’un système de ventilation D avec degré de récupération jusqu’à 90% et un chauffe-eau intégré de 200 litres. Dans un objectif de durabilité, l’appareil a été relié aux collecteurs solaires – une combinaison intelligente pour un rendement optimal. L’appareil demande peu d’entretien. Il suffit d’aspirer le filtre et de nettoyer l’échangeur de chaleur. Sur le plan du refroidissement, le contrôle sporadique d’un installateur fait l’affaire.”

Joachim Jacob

Suffisamment d’énergie toute l’année grâce à une pompe à chaleur géothermique

Avec leurs trois enfants, Annelies et son mari forment un jeune ménage. Ils habitent dans une grande maison isolée à Alken, qu’ils chauffent avec une pompe à chaleur géothermique. “Le fait que l’installation extérieure soit enterrée présente un énorme avantage. Je conseillerais un tel système à tout le monde, surtout à ceux qui ne souhaitent pas avoir un groupe visible à l’extérieur” explique une propriétaire satisfaite. “Avant tout, nous avons considéré le rendement, qui est plus élevé pour un système géothermique que pour une pompe à chaleur air-eau. A Alken, le sol est relativement humide, ce qui semble avoir un effet positif sur le rendement” explique Annelies. “Un atout important de la géothermie est qu’il s’agit d’une source de chaleur stable.” Ici, ce sont des paniers géothermiques qui captent la chaleur du sol en l’absorbant dans un liquide qui circule dans les tuyaux raccordés à la pompe à chaleur. Ces paniers géothermiques ont été simplement enterrés dans le jardin, à un mètre sous le niveau du terrain. Le sol au-dessus des paniers géothermiques est simplement utilisé comme jardin. On peut donc parfaitement ignorer leur présence.

Alken

Transformation d’un moulin en appartements

Dans le vieux Moulin de Tenre à Rebaix (Ath), quatre appartements ont été aménagés sans qu’il perde de son charme. Le chauffage est assuré par un chauffage par le sol combiné avec des pompes à chaleur air-eau. Il était prioritaire que l’installation et la commande soient simples. Pour cette raison, un appareil a été installé à chaque étage (donc quatre en tout). Chaque appartement dispose de sa propre pompe à chaleur qui est directement connectée au chauffage par le sol. Les groupes extérieurs ont été installés à l’arrière du bâtiment. Ces appareils de dimensions relativement réduites et silencieux ne sont pas gênants. La chaleur des appartements est produite par un système de chauffage par le sol. L’architecte G. Bonasera a réussi à mener à bien des missions assez divergentes : isoler le bâtiment sans qu’il perde son caractère et réaliser une installation de pompe à chaleur associée au chauffage par le sol.

Tenre à Rebaix

Maison modèle en ossature bois, architecture et équipement technique de pointe.

“L’objectif est de montrer aux candidats constructeurs quels sont les avantages pratiques de la construction à ossature en bois et comment les techniques appliquées peuvent contribuer à créer un habitat agréable, sain et confortable. Mon principal souci était de pouvoir chauffer la maison sans utiliser des combustibles fossiles, non seulement pour des raisons écologiques ou de durabilité, mais aussi en raison de l’insécurité quant à l’approvisionnement et aux fluctuations de prix que cela entraîne. C’est ainsi que j’aboutis à la pompe à chaleur : avec une consommation d’électricité réduite, elle peut assurer la production du chauffage et de l’eau chaude sanitaire et donc répondre à mes exigences. Surtout les pompes à chaleur sol-eau atteignent un rendement vraiment élevé, même lorsque la température extérieure est au plus froid. La combinaison avec le chauffage par le sol offre une chaleur agréable à un prix vraiment modeste. Surtout maintenant que les nouvelles habitations doivent obligatoirement tirer une quantité minimale d’énergie des sources renouvelables, la pompe à chaleur était pour moi une évidence.”

Emiel Van Schoors, conseiller construction

Solution de chauffage moderne, durable et multi-énergie pour une maison existante de 300 m²

Monsieur Lootvoet et son épouse sont propriétaires d’une maison existante de 300 m² à Ottignies. Leur maison était chauffée au mazout, la consommation annuelle s’élevait à 1.900 litres. En 2015, ils ont décidé de remplacer leur système de chauffage par un système plus économique, tout en conservant les radiateurs existants. Une pompe à chaleur air-eau répondait aux exigences. Monsieur Lootvoet souhaitait un rendement maximal pour le système de chauffage et la production d’eau chaude et a opté pour une solution multi-énergies : la combinaison d’une pompe à chaleur air-eau et des panneaux solaires thermiques. En combinant deux sources d’énergie renouvelable, son installation atteint d’excellentes performances en matière d’efficacité énergétique. L’investissement dans le système sera remboursé dans les 10 ans, sans que le confort en pâtisse. Aujourd’hui encore, monsieur Lootvoet est persuadé d’avoir fait le bon choix.

Ottignies

Solution totale avec une combinaison de systèmes

La famille Christiaen a décidé d’investir dans une installation de pompe  à chaleur. Nicky et son mari ont acheté un terrain à Zulte en Flandre orientale. Après avoir démoli la maison qui s’y trouvait, ils ont entamé en 2011 la construction de leur maison isolée, entièrement selon les réglementations actuelles. La maison atteint une valeur K de 42 et un niveau E de 43. Quant aux besoins de chauffage, le ménage a opté pour une solution globale, c’est-à-dire chauffage et refroidissement au rez-de-chaussée ainsi que production d’eau chaude sanitaire au moyen d’une pompe à chaleur air-eau à fonctionnement inversible. Les chambres à coucher sont chauffées par une pompe à chaleur air-air. La combinaison des deux systèmes fait d’abord fonctionner la pompe à chaleur tandis que pour la finalisation les pompes à chaleur air-air sont enclenchées afin que la température idéale soit atteinte rapidement dans les chambres à coucher. « Notre maison est entièrement orientée au sud, avec de grands vitrages. En été, la température risque de grimper haut, malgré les protections solaires. Comme le chauffage par le sol peut également être utilisé pour le refroidissement, la température à l’intérieur n’excède jamais 22 à 23°C. C’est très agréable, surtout pour nos jumelles de trois ans qui ne supportent pas la chaleur » explique Nicky. Pour que le système de climatisation puisse être réglé de manière flexible, une pompe à chaleur air-air compacte a été installée. Dans les trois chambres à coucher et la chambre d’amis, des modèles de sol compact et faciles à mettre en œuvre ont été installés. Dans la salle de bains, le chauffage a été posé dans le sol afin de garantir de tout temps une température agréable.

Zulte

Chauffage durable dans une maison en bois massif

Si Hilde Robberechts a fait construire une maison en bois massif, c’est en raison de l’isolation parfaite, de l’acoustique agréable, de la rapidité de construction mais surtout de l’aspect esthétique et de l’impression formidable de vacances. “Comme la maison est assez spacieuse, nous avons opté pour deux pompes à chaleur combinées avec un réservoir pour que les étages puissent être chauffés indépendamment l’un de l’autre. La combinaison de la structure en bois massif et d’une pompe à chaleur géothermique est vraiment recommandable. La seconde pompe, un chauffe-eau à pompe à chaleur extrait l’air des grandes caves où il règne en permanence une température de 18°C. La pompe atteint donc, même pendant les périodes les plus froides de l’année, un rendement très élevé. Le chauffage par le sol est très agréable et réagit avec une étonnante rapidité aux modifications de température demandées. Il n’y a pas de radiateurs qui détonnent et prennent de la place dans la maison. La consommation est tellement faible que je ne dois pas regarder à un degré de près car j’aime bien avoir chaud partout dans la maison, même dans le grand hall. Il aurait été pénible de chauffer la maison au gaz ou au mazout, les frais auraient été bien trop élevés.”

Hilde Robberechts

Rénovation d’une habitation en ville

Simon habite avec sa femme et deux filles dans une habitation mitoyenne entièrement rénovée à Nivelles. Ils en ont fait l’acquisition il y a quatre ans environ pour la rénover. Il fallait installer un tout nouveau système de chauffage. La maison a été isolée conformément aux normes actuelles. Avec une valeur de K40, la maison répond parfaitement aux réglementations en vigueur. Pour les chambres aux étages, qui doivent uniquement être chauffées ou refroidies sur demande, ils ont donné la préférence aux modèles muraux air-air. La manière la plus efficace et avantageuse de réaliser leur idée était d’installer deux systèmes de chauffage distincts. Pour le chauffage des pièces et la production de l’eau chaude sanitaire, une pompe à chaleur air-eau fait l’affaire dont les atouts de faible consommation d’énergie, flexibilité et facilité d’emploi se combinent parfaitement avec le chauffage par le sol. Le réservoir d’eau chaude intégré avec un volume de 300 litres est chauffé à 48°C est suffisant pour produire de l’eau chaude pour toute la famille. Un avantage supplémentaire – surtout intéressant pour les maisons mitoyennes plus petites – est le fait que la pompe à chaleur occupe peu de place. Dans ce cas, le groupe intérieur a été installé à la cave. Aux étages, une pompe à chaleur air-air est installée, car ces pièces ne doivent pas être chauffées en permanence. Les quatre groupes muraux ont été branchés sur le même groupe extérieur. “L’avantage majeur des deux systèmes séparés est que le rez-de-chaussée est maintenu en permanence à la bonne température tandis que nous pouvons chauffer sur demande à l’étage. Nous n’avons pas de frais de chauffage continu pour les chambres et, si nous le souhaitons, elles sont chauffées en un rien de temps” explique un Simon fort satisfait.

Nivelles

Bureau d’architecture et habitation avec pompe à chaleur

L’atelier d’architecture de Bert Gebruers et Peter Jannes est un véritable tape-à-l’œil dans les rues d’Olen. Pour sa société comme pour son habitation privée, Bert Gebruers a opté pour une pompe à chaleur. « Il y a dix ans, on ne parlait pas encore de pompes à chaleur et nous devions encore tout expliquer dans les moindres détails. Si tout le monde semblait comprendre le principe de la pompe, qui fonctionne à l’instar d’un frigo, on nous demandait encore toujours si c’était vraiment efficace ? Comme si je voulais recommander une chose que nous avions installé dans notre bureau et dans la maison sans que cela fonctionne ... Entretemps, la situation a évolué et tout le monde connait les pompes à chaleur et les candidats constructeurs s’y sont rapidement intéressés. Plus personne ne demande si cela fonctionne vraiment ! Tous sont convaincus de la valeur du système en tant que solution économique et d’avenir. En outre, tous savent aussi que la pompe à chaleur est écologique et durable en ce qui concerne les matières premières et l’énergie.”

L’atelier d’architecture de Bert Gebruers et Peter Jannes

Un bungalow rénové

Willy Steenhoudt habite dans un bungalow de 1975, construit sur cave. “Il était très bien isolé pour l’époque. C’est une condition indispensable quand on rénove et qu’on opte pour une pompe à chaleur. En outre, je pouvais tout brancher sur le système hydraulique existant. Il n’y avait donc pas de radiateurs à remplacer, ce qui était déjà une condition intéressante. » Willy a opté pour une pompe à chaleur air-eau d’une puissance de 8 kW et un réservoir de 300 litres pour pouvoir disposer d’eau chaude rapidement et à tout moment. Le groupe extérieur est installé de l’autre côté du local technique et fournit toute sa puissance jusqu’à -15°C. Pour chauffer sa maison confortablement, Willy a programmé sa pompe à chaleur à une température fixe de 58°C. S’il ne gèle pas dehors, 50°C suffisent. Willy considère cet investissement dans une installation de pompe à chaleur comme un investissement pour l’avenir. « En raison de la faible consommation d’énergie et de la facilité d’entretien, le surcoût d’un tel système est compensé par les nombreux avantages. J’estime avoir récupéré mon argent en six à sept ans. Et maintenant j’ai la paix pendant vingt ans ! Pour une nouvelle construction, le moment de récupération se situe autour de trois à quatre ans. En outre,  c’est une solution écologique puisque la pompe à chaleur ne consomme pas de carburant polluant et qu’elle émet peut de CO2. En tant qu’amateur de la nature, c’est peut-être encore ce que je trouve le plus important au système, …”

Willy Steenhoudt

Pompe à chaleur sol/eau pour le chauffage par le sol et la production d'eau chaude sanitaire dans une nouvelle maison nouvellement construite

“Depuis que les enfants ont quitté la maison et puisque nous sommes vraiment sensibles aux problèmes de l'environnement, nous voulions construire une nouvelle maison qui réponde déjà aux normes qui seront d'application en 2050. Pour des raisons de durabilité, de confort optimal en été et afin d'amortir le bruit des avions, nous avons opté pour une maison massive-passive (200m²).  C'est ainsi que nous avons fini par réaliser une maison où les pertes de chaleur s'élèvent à peine à 2,2 kW. Nous avons délibérément opté pour la géothermie en vue d'obtenir un confort thermique suffisant pour l'eau chaude sanitaire dans les deux salles de bains et pour le chauffage par le sol. Nous bénéficions du free-cooling en été, nous sommes bien protégés des nuisances sonores et la solution est esthétique de surcroît. L'étanchéité à l'air est parfaite (0,31). Un forage de 11m a suffi (€ 4.200 €). La pompe à chaleur sol-eau a une puissance de 5.5 kW et le chauffe-eau un contenu de 300 litres. Si l'investissement est un peu plus élevé, la consommation de notre pompe est très faible (750 KWh/an ou +/- € 160/an). Compte tenu de l'espérance de vie de la pompe à chaleur, nous sommes tranquilles pour les 20 à 30 prochaines années sans devoir subir les variations de prix de l'énergie et en jouissant d'un confort sanitaire optimal."

Famille Denayer, Grimbergen

Pompe à chaleur air-air pour le chauffage d'ambiance dans la rénovation d'un appartement

“Nous avons récemment acheté un appartement à Westende comme seconde résidence. Etant tous deux soucieux de l'environnement, le système de chauffage électrique au moyen d'un poêle à accumulation (très laid d'ailleurs) nous déplaisait fort. N'ayant pas d'autre source d'énergie à disposition, nous sommes partis à la recherche d'un mode de chauffage qui soit à la fois efficace et écologique et qui ne nécessitait pas de gros travaux de transformation. Une pompe à chaleur air-air s'avérait la solution, avec un groupe extérieur et deux appareils à l'intérieur (un modèle de sol et un modèle mural) qui soufflent l'air chaud dans les pièces d'habitation. Si nous avions quelques réticences quant au bruit que pourraient produire les ventilateurs, nous constatons avec grande satisfaction que les appareils commercialisés actuellement sont relativement silencieux. Pour accueillir les enfants et petits-enfants, notre appartement est chaleureux et les frais de chauffage sont bien inférieurs à ceux du chauffage à accumulation qui chauffait l'appartement précédemment. Un autre avantage considérable est que la pompe à chaleur produit une chaleur immédiate tandis que le poêle à accumulation devait être allumé un jour à l'avance pour pouvoir emmagasiner la chaleur la nuit et la rendre le jour suivant."

Violette et Mark, Westende

Pompe à chaleur air-eau pour le chauffage ambiant et la production d'eau chaude sanitaire dans une nouvelle maison

“Le prix du gaz et du mazout pour les prochaines années est tellement incertain que nous nous sommes renseignés pour l'installation d'un système alternatif. La pompe à chaleur nous semblait la meilleure option. Le système combiné assure à la fois le chauffage d'ambiance et la production d'eau chaude sanitaire. Un compteur a été installé pour évaluer notre consommation. Il a révélé qu'entre le 1e juillet 2013 et le 30 juin 2014, nous avons consommé à peine  5093 kWH, soit 32% de moins qu'avec une chaudière à condensation. Sur l'ensemble de l'année, notre facture d'énergie s'élevait à 932 euros seulement tandis que nous aurions dépensé 1.378 euros avec une chaudière à condensation. Le gaz aurait donc coûté 47% de plus et nous polluons également 56% de moins. En effet, la chaudière à condensation aurait émis 5.048 kg de CO2 tandis que notre pompe à chaleur en émet à peine 2.199 kg.”

Wouter Degraeve, Dikkebus

Pompe à chaleur air-eau (système hybride avec installation de chauffe-eau solaire) pour le chauffage par le sol et la production d'eau chaude sanitaire dans une ancienne école d'escrime transformée en 4 appartements

“L'ancienne école d'escrime de Morlanwelz, est un beau bâtiment historique qui fut rénové récemment pour y aménager 4 appartements dont 3 sont équipés d'une pompe à chaleur pour le chauffage par le sol et la production d'eau chaude sanitaire. Un des appartements est équipé d'un système hybride qui combine l'énergie solaire thermique avec la pompe à chaleur. L'avantage majeur de cette installation est qu'elle est basée sur les derniers développements thermodynamiques des pompes à chaleur. Il s'agit d'un système fort puissant et efficace. La consommation est de 10 000 kWh par an à peine et le coût énergétique s'élève à 750 euros par an, incluant chauffage, eau chaude, etc. Comparé à la meilleure chaudière à condensation HR, cela revient à 60% à peine et à une économie de ±25% sur la facture d'énergie."

Installateur Alain, Morlanwelz

Pompe à chaleur pour le chauffage de la piscine

“Nous voulions vraiment une piscine pour nos enfants et nos petits-enfants. Nous avons fait construire une cuve en béton de 4 m sur 8 avec une isolation et un liner. La piscine est chauffée de mai à septembre à l'aide d'une pompe à chaleur qui permet d'atteindre facilement 28 degrés. Nous avons fait le calcul de comparaison avec un chauffage au gaz. En 2013, nous aurions payé 507 euros tandis que nous n'avons payé que 295 euros. Le gaz nous aurait donc coûté 72% de plus."

John Vanhee, Brecht

Cookies: Pour vous offrir la meilleure expérience possible, ce site utilise des cookies. Continuer à utiliser InfoPompeaChaleur.be signifie que vous acceptez notre utilisation des cookies.
Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons et sur la façon dont vous pouvez modifier vos paramètres, lisez notre avertissement cookies.  Fermer